samedi 3 août 2019

LE CRETINISME ANTI FLICS


J’affirme au préambule que je n’ai absolument aucune contingence avec le métier de policier ou gendarme et que je n’ai pas dans le giron familial aucun membre des forces de l’ordre. En conséquence mon point de vue est totalement impartial et objectif.
Je passe sur une vérité absolue : dans une démocratie, l’ensemble des forces de l’ordre ont comme mission régalienne la défense des citoyens, de leur intégrité physique et morale autant que de leurs biens matériels. Mais cette vérité est opaque aux imbéciles que j’appelle la sphère des crétins-activistes, obnubilés par leur haine maladive anti flic. Sans compter la corporation délinquante, bien sûr. 
Le dernier cas qui provoque ma révolte est l’emballement médiatique, politicien et des divers »collectifs» suite à  la mort (certes tragique) du jeune  Steve Maia Caniço. 
Résumons l’affaire : suite au refus d’un des organisateurs d’un concert à Nantes d’arrêter la musique à 4 heures du matin, les forces de l’ordre sont appelés à intervenir. Etant reçus par des jets de projectiles du côté des « amateurs d’art » présents sur les lieux, ils ripostent par des gaz lacrymogènes. Pris de panique et probablement bien arrosés et excités un petit nombre de fêtards se jettent dans la Loire. Le seul qui fut la victime, c’est  Steve Maia Caniço, ne sachant pas nager. La perte d’une vie humaine innocente est un événement tragique. Mais pourquoi rejeter la responsabilité sur les policiers ? Pourquoi toute la meute de certains journalistes, politiciens et certains « activistes » (le crétinisme doublé de la mauvaise fois étant leur marque de fabrication) s’acharnent sur les forces de l’ordre ? Pourquoi on ne se pose pas la question de la prolifération de la consommation de l’alcool et drogues parmi les amateurs de javas nocturnes ? Pourquoi ne s’orientent-ils sur la responsabilité des organisateurs et de de ceux qui n’ont pas respectés l’arrêt de finir le spectacle à l’heure réglementaire ? Non, rien de cela, rien du tout.
Par contre, toute la sphère des bien-pensants hurle avec les loups :
-        Dans 20 Minutes  une œuvre de street art présente Steve entouré des bandes de policiers haineux tapant sur tout et une espèce de hyène les désignant
-        Libération, égal à lui-même désigne l’intervention policière comme une « opération brutale »
-        L’avocate Cécile d’Oliveira parle « d’une affaire d’Etat », rien que ça !
-        Des rassemblements sont organisés dans plusieurs villes de France avec des slogans souvent violents et haineux à l’égard de la police.
Mais le comble de l'imbécillité sort de la bouche de Jean-Luc Mélenchon, tête brûlée (bien avant la canicule) : il déclame urbi et orbi : « il n'y aura pas de justice rendue » Le voilà devin…
Devant l’hystérie de la rue, les deux juges d’instruction nantais ont demandé d’être dessaisis du dossier, craignant probablement pour leur propre sécurité.
Cette « Affaire » rappelle d’autres similaires : en 2005, deux ados écervelés se cachent dans un transformateur à l’arrivé de la police, provocant leur mort. Ceci donne suite à une explosion de nombreuses banlieues Les deux mômes, Ziad et Buna, sont devenus des icônes de la nation, chaque année bénéficiant de cortèges et manifs de souvenir.
En 2017 à Aulnay sous Bois un certain Theo Luhaka accuse les policiers de l’avoir violé !  Le même emballement médiatique et politicienne avant qu’il ne soit pas obligé de se rétracter devant des preuves accablantes. Même l’ex Président Hollande, pas à une posture ridicule près, se pencha sur son lit d’hôpital. Tout compte fait, beaucoup de bruit pour une simple allégation mensongère. Sans compter qu’une enquête de justice a découvert une grosse affaire d’escroquerie financière avec comme résultat une somme avoisinant 700000 € de détournement de fonds publics en faveur de la famille de Theo, argent véhiculé sur son propre compte
Des exemples similaires remplirait des dizaines de pages. Par contre, les violences incessantes des black blocs, antifa (en réalité des fascistes d’extrême gauche) des no borders, ZAD-istes et autres anars, bien organisés et équipés (d’où viennent les fonds ?) qui détruisent des biens publics et privés, qui provoquent, attaquent et blessent ou même tuent des policiers et CRS, très rares échos dans les médias mainstream.
La majorité des citoyens (les citoyens honnêtes) ressentent un malaise croissant, d’où une forte orientation vers les votes populistes. Continuons dans le même sens et nous verrons un jours un changement de régime politique que même les Cassandres ne le prévoit.

-         

dimanche 21 avril 2019

REQUIEM POUR UNE FRANCE FINISSANTE


Cette idée, mûrie depuis un bon moment, je l’ai mis en page suite aux cris de stupeur et horreur d’un grand ami, un américain très francophile et francophone, devant le tragique incendie de la Cathédrale Notre Dame de Paris.
Qui ne se rappelle pas du surnom donné au début du XXème siècle à  l’empire  Ottoman ? C’était « l’homme malade de l’Europe » qui est devenu cet ancien empire tout puissant et craint. Pas plus de deux décennies après, cet empire s’écroulait, il était dépecé et réduit à sa plus simple expression : la Turquie actuelle.
Sans faire un parallélisme absolu, car les causes, l’environnement géopolitique et le déroulement de cet écroulement ne sont pas de même nature, je prends le risque d’affirmer que la France de nos jours  est dans le même stade et je ne vois aucun salut se profiler à l’horizon.
Survolons très superficiellement la situation.

 1 Sur le plan économique

Dans un pays « en état de faillite » (expression utilisé par un ancien premier ministre) avec une dette abyssale, une partie de la population demande à grands cris plus de pouvoir d’achat. Soit mais allons plus loin.
La dette actuelle (plus de 34000 € par habitant) devra un jour être payée et elle sera obligatoirement payée par les enfants et les petits enfants de ces brailleurs que j’accuse d’être des parricides en devenir, suite à leur égoïsme imbécile.
La France vend depuis un bon moment la plupart des « bijoux de famille » : entreprises, terres agricoles, forêts, vignobles, châteaux, bâtiments, grandes infrastructures  et j’en passe. Et malgré cette braderie inimaginable, la dette continue de s’agrandir. Car nous assistons depuis environs 40 ans à une gabegie monstrueuse des pouvoirs publics (Etat et collectivités territoriales) d’une incapacité doublée d’incompétence des responsables.
Et, devant les manifs dans les rues, les mêmes  irresponsables distribuent des dizaines de milliards d’euros qui creusent encore plus la dette, sans un début de commencement d’économies dans la gestion de l’argent public.
Parallèlement, et conséquence aux mêmes politiques désastreuses, nous  assistons impuissants à une paupérisation continue des pans entiers du pays
C’est une faute très grave, j’ose dire un crime à l’égard du pays tout entier.

2 Sur le plan socio-culturel et civilisationnel.

Sans être un adepte de la théorie du grand remplacement, je constate que la politique migratoire incontrôlée, a crée dans certaines zones, (ce qu’un groupe d’intellectuels a appelé « Les territoires perdues de la République »)  une concentration de populations coupés de la nation qui fonctionnent sous une forme de ghettos appliquant des coutumes et des modes de vie en contradiction avec les lois et les pratiques de la République Française. Ce sont des vrais bantoustans dirigés  par des gros trafiquants et des barbus souvent les deux en symbiose.
Reprenant les paroles d’un récent ex-ministre de l’Intérieur, si aujourd’hui nous vivons  cote à cote avec eux, demain il y a des forts risques de vivre face à face. Mauvais présage…
En parallèle, il y a une irruption de groupes et groupuscules formés de minorités très agissantes qui contestent le socle de pays, en accusant la France et collectivement tous Français « non racisés » de racisme, discriminations, fautes collectives et inexpiables de l’ancienne colonialisation. Ces groupes vont jusqu’à pratiquer un vrai racisme, créant des actions, meetings et autres formes interdites  aux « non-racisés » en clair aux blancs. Toutes ces actions incompatibles avec la législation française s’exercent  au vu et au su de tout le monde sans aucune réaction des pouvoirs publics et avec le soutien massif de certains bobos autoproclamés intellectuels et des ultras féministes intersectionnelles.


Pour les non initiés, voir un article qui vous explique ces « nouvelles notions ».


Et un autre qui dévoile ce nouveau racisme caché sous l’appellation de l’antiracisme.


3 Sur le plan moral et philosophique

Pour qu’un pays puisse fonctionner d’une manière normale,  tant soit peu pacifique et consensuelle il est impératif que la majorité de sa population adhère à des valeurs communes de civilisation, des valeurs morales et spirituelles, à des principes de vie en société, enfin une minimum de connaissance (et reconnaissance) pour l’histoire, la culture et ce que des grandes personnalités ont laisse  en héritage. Cette adhésion commune fut adoptée aussi par des millions d’immigrés qui, dans le siècle précédant, sont arrivés en France  avec la volonté inébranlable de s’intégrer et  faire  sienne cet héritage. En un mot, ceci s’appelle le patriotisme, simplement d’aimer son pays.
Avec grande tristesse, nous constatons de nos jours une méprise quasi généralisée de cet impératif.
Beaucoup de Français vivent dans un hédonisme débridé, avec un vie étroitement égoïste et sans un minimum de connaissances pour les inestimables trésors de la culture et l’intelligence de leurs aïeuls.
Quant aux masses des immigrés relativement récents, leur intégration  a échouée ceci pour des raisons multiples.  Conséquence, leurs enfants et petits enfants sont devenus  la proie des trafiquants et des religieux extrémistes, en inoculant progressivement une haine pour leur pays d’accueil et sa civilisation. D’où, une masse plus ou moins importante mais en tout cas dangereuse pour l’unité du pays. Que nos dirigeants essaie de calmer par des subsides de toute sorte, par des « accommodements raisonnables » enfin tout un  système de plâtrage inefficace à long terme.
Tout ceci ne peut générer qu’une disparition pur et simple de la France tel que nous et d’autres ont connu et aimé.


lundi 25 mars 2019

L'assassin Cesare Battisti se moque des intellectuels français de gauche


Lisez ci-dessous un article sur Cesare Battisti, le tueur d'extrême gauche italien qui a assassiné et participé aux assassinats des années noires italiennes. Il a été reçu en France par François Mitterrand et son épouse (la légitime…) avec toutes les honneurs, obtenant l'asile politique et le soutient de toute une frange de l'intellocratie de gauche, cette gauche qui depuis 70 ans lutte en faveur des causes les plus monstrueuses : tour à tour le stalinisme, le maoïsme, le polpot-isme, le castrisme et plus récemment le chavisme. Tous ces "grands" intellos ont été grugé par Battisti qui maintenant avoue ses crimes, demande pardon et se moque de l’imbécillité de ses farouches défenseurs français qui s'agitaient pour défendre son «innocence ».
Voilà, une fois de plus, l’odieux crétinisme de ces grandes consciences autoproclamés tes que BHL, Fred Vargas, Danielle Mitterrand, Guy Bedos et des centaines d’autres, trop nombreux  pour les citer qui ont soutenus l’insoutenable et continuent dans cette ligne mortifère.
Battisti, l'ex leader du groupuscules de tueurs appelé "Prolétaires armés pour  le communisme" a enfin reconnu ses crimes et l'inanité de sa cause, en exprimant aussi des regrets et présentant des excuses aux familles des victimes.
J'attends les mêmes regrets et surtout des excuses de la part des soi-disant bonnes âmes qui l'ont défendu bec et ongles en dépit de sa condamnation par un état démocratique, voisin et ami de la France. Sinon, je les accuse d’être les complices actifs des crimes commises par ces personnes.! Ils supporterons  jusqu'à la fin de leur vie le poids des victimes qu'ils ont bafoués et qui continuent de le faire.



dimanche 24 février 2019

GILETS JAUNES, LE LUMPENPROLETARIAT


Il s’agit, bien entendu, de ces derniers 40-50000 jusqu’aux boutistes qui se croient le peuple. Sans compter que parmi eux il y a les infiltrés majoritairement d’extrême et ultra gauche, mais aussi d’ultra droite et, comme nous avons vu dernièrement même des islamistes ;  comme beuglait le mulhousien barbu « la France est à nous !» Tiens-tiens, c’est un vœu pieux ou une vérité en marche pour la conquette de la France ? On verra, ce n’est pas le sujet.
Maintenant, il suffi de trouver un personnage charismatique, de préférence moustachu ( pourquoi je pense à Martinez ? Mais ça va pas ?) capable d’enfiévrer les foules, de capter l’attention bienveillantes de certains milliardaires, de rabibocher les têtes fumantes (et décérébrés) ) genre les Eric Drouet,  Maxime Nicolle , de fournir uniformes, salaires et moyens et nous voilà : les SA sont reformés. Le reste, c’est comme maintenant, cassage des commerces, banques, biens publics, inscriptions sur des devantures pas très…catholiques  et insultes suprêmes à l’égard de n’importe quel citoyen qui leur déplaît. L’accusation infamante : « sale juif » suffit pour discréditer n’importe qui pour la vie. (la pauvre dame Levavasseur, s’est vu traitée comme telle par ses ex collègues ; elle est foutue, sauf si elle arrive avec le certif de baptême à la télé et à la une des canards pour se laver de cette accusation terrible…)


 

Les images concordent, avec une différence de taille : ce n’est pas la même discipline « à l’allemande » Eh oui, on fait avec ce qu’on a !
La suite est connue : le moustachu arrive au pouvoir et l’année suivante une petite nuit des « grands couteaux » suffi pour que les têtes de ces bandes de malpropres tombent  comme des pommes pourries. Car les sponsors veulent l’ordre, dictature, pas le chaos.

jeudi 21 février 2019

SUR ALAIN FINKIELKRAUT ET LES INSULTES


Même sur des choses sérieuses (et c’est le cas) on peut rire, rien de répréhensible, c’est plutôt nécessaire pour la santé et encore plus dans les temps présents. Sur ce sujet c’est un rire…jaune.
Le premier cas dans cette affaire c’est le barbu  le plus virulent et haineux, facilement détectable sur les vidéos et par ailleurs « bien connu par les services » d’après la formule consacré. 
Il s’agit d’un drôle de gilet jaune, un individu radicalisé proche des milieux salafistes turques qui, en dehors des insultes ordurières, a déclaré bien audible: « La France est à nous ! » Et voilà, il nous a appris à nous, des ignorants, une chose claire : la France est la propriété privée des salafs. Si ce n’était pas si grave, ceci pourrait nous faire rire…à pleurer.

Beaucoup de réactions indignées, mais quelques membres« éminents » de la galaxie des Insoumis, ont fait bande à part. Pour Thomas Guénolé ce n’est pas  grave, quant à l’excitée Aude Lancelin la cheffesse (novlangue oblige) du Média des Insoumis, c’est bien fait pour  lui, tout en jouant sur la partition du « ce n’est pas vrai » ! Un autre mec de la bande, Quatennens insulte le député Yannick Jadot  celui  osant dire quelques vérités gênantes à l’égard de son cher parti. Si même « Libération » le dit…
https://www.liberation.fr/depeches/2019/02/18/accusee-d-ambiguite-sur-l-antisemitisme-la-france-insoumise-au-centre-d-une-polemique_1710081
Encore une occasion rigolote, mais pas trop : plusieurs  dirigeants de la LFI dont Corbière, Quatennens et Danièle Obono ont fait bande a part, organisant  un meeting séparé à Montreuil contre le racisme. Normal, ils ne voulaient pas  mélanger les torchons avec les serviettes. Il est intéressant de voir la députée Danièle Obono essayant maladroitement de  montrer patte blanche (sans mauvais jeu de mots) sur ce problème.
Députée ObonoCompte certifié @Deputee_Obono 
#Billetdusoir A la France insoumise, face à l' #antisemitisme et à tous les racismes, nous ne baissons pas les yeux, nous ne baissons pas les bras. Nous combattons les discriminations, nous défendons la justice sociale et l' #égalitédesdroits. facebook.com/DeputeeObono/p
Car maintes fois avant, elle montrait son attachement au tristement célèbre PIR (Parti des Indigènes de la République) et son amitié indéfectible avec son porte parole Houria Bouteldja l’auteur de la définition : blancs= souchiens. Le PIR  est le pire champion du racisme anti-blanc, organisateur des camps décoloniaux interdits aux blancs et des réunions des femmes « racisées » où même les plus enragées féministes antiracistes étaient exclues si elles avaient la peau claire ! Et, bien entendu, farouchement anti juif. Encore plus, la députée Obono a défendu  leur slogan « nique la France »  comme étant simplement un droit à la libre  expression. Beau jeu, mais trop ridicule,  Madame la députée !
https://www.liberation.fr/france/2019/02/19/a-menilmontant-le-rassemblement-des-vrais-antiracistes-contre-l-antisemitisme_1710429
Devant les accusations de connivence de la « France Insoumise » avec ces milieux peu fréquentables,( les islamistes pour être précis),  le leader maximo J-L Meluche  après beaucoup de tergiversations a enfin daigné l’ouvrir, proclamant urbi et orbi qu’il n’accepte pas l’antisémitisme et qu’il est prêt à protéger les juifs. Je ne sais pas vous, mais pour ma part je conseillerais à tout juif de fuir au plus loin possible si sa vie dépend de la protection du célèbre Jean-Luc. Et à ce dernier, je lui déjà écris sur sa page F B d’aller offrir sa protection plutôt à son ami Maduro, qui en a bien besoin.
Encore une chose qui pourrait faire rire mais j’ai du mal cette fois-ci.
 Le moribond parti en décomposition  avancée, le PCF, a signé joyeusement l’appel du rassemblement  contre l’antisémitisme !  Quel courage. Car  plusieurs maires, membres de ce groupuscule, très sensibles à la "cause", ont proposés comme citoyen d’honneur de leur commune un certain Marwan Barghouti, condamné pour avoir assassiné plusieurs civils juifs. Au bal de faux culs, on ne trouve pas mieux.

mercredi 13 février 2019

DECLARATION DE L'ELYSEE ET MATIGNON


Nous Président Emmanuel Macron et Premier Ministre Edouard Philippe nous exprimons nos plus sincères et chaleureux remerciements au mouvement de Gilets Jaunes qui nous ont permis ce gain important et inespéré de popularité.


Après tous les c…que nous avons fait, sans votre appui, sans votre aide précieuse et bénévole, sans vos actions ininterrompus, jour après jour, samedi après samedi pour faire ch… la population française, cette divine surprise n’aurait pu être possible.

Avec des larmes de reconnaissance dans les yeux, nous n’oublions pas notre récent ami de la France Insoumise et son leader maximo, le bien aimé Mélenchon, qui a dirigé avec autant de bienveillance l’action d’Eric Drouet, qui a écrit les discours  de ce pauvre illettré et soufflé les slogans avec autant de limpidité que tous le monde devine la source. Et nos remerciements aussi à la CGT du bon, doux et compréhensif moustachu Martinez qui a collaboré  précieusement à notre remonté. En laissant de coté les vieux rancœurs et haines entre les cocos de la CGT et les trotskars de la FI, ils ont travaillé main dans la main pour nous aider.
Mais oui, ah que oui, nous sommes terriblement émus et n’oublions pas l’énorme appui de tous les casseurs, de tous les black blocks, les antifas (des  vrais fachos de gauche, contrairement à leur appellation dont ils s'auto-gratifient) les nazillons-marxistes d’Alain, oui le cher Alain Soral  bien sur, les  têtes brûlées d’Yvan Benedetti soutenus par Rivarol et ses 39 lecteurs et autres anarchistes  décérébrés, 
Et n’oublions pas l’appui discret, humble et en douceur de personnes anonymes, empreintes d’une moralité exemplaires, comme l’ex boxeur   Dettinger  qui a matraqué des  policiers à terre ; quelle preuve de retenue et d’intelligence, exactement ce que tout le monde attend d’un boxeur.
Collectivement, nous vous exprimons notre plus fidèle amitié et reconnaissance pour toujours.
Emmanuel et Philippe

dimanche 10 février 2019

QUOI DE NEUF SUR LES GILETS JAUNES ?


Un feuilleton qui dure et qui a comme résultat l’enfoncement de pays dans une crise politique et économique sans précédant : le PIB pour 2019 chute de 1.6 prévu fin 2018 à 1.3 et peut être plus encore dans les mois à venir. Plus de faillites, plus de chômeurs, plus de précarité sans compter hausses de tarifs d’assurances (il faut payer la casse de ces joyeux drilles) et, en fin de compte la hausse encore plus brutale de la dette du pays. Dette qui devra obligatoirement être payée par les enfants et les petits enfants de tous les citoyens, y compris ceux de ces débiles mentaux qui défilent encore aujourd’hui.
Mais qui sont ceux qui mènent encore à la 13-e tranche de ce feuilleton-défouloir  de télé réalité ?
Le chauffeur routier  Eric Drouet qui bat les pavés parisiens, instrumentalisé par les sous-marins de la France Insoumise de Jean Luc le stalino-chaviste qui espère voir la révolution bolivarienne réalisé par son pote Eric et ses excités.  Si c’était moi, je lui aurais conseillé de prendre ses clics et ses claques pour aller au Venezuela et aider Maduro qui est aux abois ; et prendre avec lui aussi sa députée Danièle Obono qui aime tant niquer la France. Oui, oui, je ne blague pas, elle l’a exprimé plusieurs fois sur les écrans et les radios. Beau slogan de la part d’une députée de la République Française.
Revenons au célèbre Drouet qui connait à la politique et aux affaires de l’Etat autant que moi dans la magie vaudou. Légèrement illettré (« non, je n’ai pas voter FN… ») il se prends pour un putschiste pour se rétracter illico presto quand il se voit inculpé  de rébellion et porte d’armes pendant la manif. Courageux mais pas téméraire. Parmi ses premiers fidèles, il lui reste que le brave Jérôme Rodrigues, les autres lui faisant faux bond. Pour les actes de bravoure ce dernier 9 février, un type de ses troupes a incendié une voiture de l’opération sentinelle, destinée à la protection contre les attaques terroristes. Beau trophée, M. Drouet, félicitations !
Mais faisons un tour de coté de Lyon. Alors cette fois-ci, la police n’avait pas besoin d’intervenir, la violence se manifestait de plus belle entre les Gilets Jaunes eux –mêmes . Entre les groupuscules de l’ultra droite et les antifa d’extrême gauche. Pour faire court, les braves « manifestants « d’ultra droite sont les nazillons d’Alain Soral, certains identitaires ultra nationalistes, des adeptes de Bourbon qui souhaite la réhabilitation de Hitler,  les royalistes d’Action Française et d’autres de même acabit.. De l’autre coté, les antifa sont bien des fachos de l’ultra gauche, soutenus par des black blocks, des no borders et autres malabars similaires.  Que du beau monde ! Et les coups volaient de plus belle.
J’ai appris que ces deux extrêmes sont omniprésents depuis plusieurs samedi dans les manifs des G J, en arrivant même de dominer le peu de manifestants pacifiques parmi les quelques 50000  présents encore…
Honnêtement, c’est un spectacle qui ne m’aurait pas déplus si les mecs avaient de la constance pour aller jusqu’au dernier…La justice est suffisamment débordée,
A ce propos, une idée fabuleuse ! Le gouvernement souhaite nous faire le grand bonheur en rapatriant les djihadistes arrivées tout droit de Syrie et toujours gonflés a bloc de leur idéologie. Et si on leur offrait de gilets colorés pour mettre un peu plus d’ambiance dans les manifs ? Car le jaune seul, c’est d’un coté assez monotone, et de l’autre coté on ne peut pas distingué entre les nazillons, les trotszkisto-staliniens et les islamistes, grand dommage. On les fait manifester ensemble avec leurs slogans ,  banderoles et pancartes et on les regarde s’étriper tranquillement sous la protection bienveillante des forces de l’ordre. Un rêve…