lundi 6 février 2017

Emmanuel Macron candidat hors système ?

Un « homme nouveau » à la limite un vrai messie est poussé fortement sur le devant de la scène : Emmanuel Macron, favorisé par un physique de jeune premier, est présenté comme l’homme de l’antisystème, ni de gauche ni de droite, l’homme providentiel pour présider les destins de la France.

Question n° 1 : est-il ni de gauche, ni de droite ?  
La réponse coule de source en remarquant son parcours politique. Il commence à militer dans le Mouvement des citoyens (MDC) de Chevènement pour qui il vote en 2002. Il prend la carte du PS à partir de l'âge de 24 ans, il est à jour de sa cotisation de 2006 à 2009. IL s’engage au service de François Hollande en 2010, il le soutient au primaire du PS. En revanche, François Hollande le nomme  secrétaire général adjoint de la présidence de la République de 2012 à 2014. Le 26 août 2014, il est nommé ministre de l'Économiede l'Industrie et du Numérique dans le gouvernement Valls.


Ses principaux adjoints dans son mouvement « En marche » sont le député PS  Richard Ferrand, le sénateur PS François Patriat, le maire socialiste de Lyon, Gérard Collomb sans compter le groupe de 10 députés PS qui ont signé l’appel « La gauche avec Macron » De l’autre coté, une seule « personnalité » de droite, l’ex obscure ministre Renaud Dutreil.
Alors, Macron n’est-il vraiment pas de gauche ?

Question n° 2 : est ‘il le candidat hors système ?
C'est ce qu'il déclare en novembre 2016 :
"Je ne tolérerai aucun blocage, je n'accepterai aucune des contraintes de ce système qui veut tout étouffer." Vraiment ? Regardons de plus près.
Enfin le duo Jacques Attali-Alain Minc pèse assez lourd comme appui des piliers du système. Ces éléphants qui ont été successivement conseillers et/ou visiteurs de soir de Mitterrand, Sarkozy et Hollande ne rechignent pas de s’afficher comme des fans de leur (nouveau) idole. Quel bel exemple de constance décrite par le grand chanteur Jacques Dutronc dans la mélodie « L’Opportuniste » (vous souvenez-vous ? « Je retourne ma veste, toujours du bon coté ») Régalez-vous en l’écoutant :
video
  

Je dois reconnaître qu’il a su se créer un réseau assez fourni d’hommes d’affaires, patrons, journalistes, économistes dont l’existence a été bien analysée dans une enquête du magazine « Capital ».


Et tout cela ne fait pas du tout un homme du système, n’est pas ?


Question n° 3  Est-il sincère et droit comme il l’affirme ?
Il suffit de regarder l’enquête de Yann Barthez pour « Le petit Journal » où il démasque l’imposture d’Emmanuel Macron dans le clip de lancement de son mouvement « en marche » ; tout en se déclarant le candidat du peuple français, de la création française, de l’économie française etc., il utilise des images « picorées » dans des banques web avec des autrichiens, américains, irlandais et autres…Qu'ils ont volé des images, mais en plus ils les ont trafiquées. Bravo le prestidigitateur, belle image d'un prétendant à la Présidence de la République. !


video




CONCLUSION : Votez Macron, vous aurez pour votre argent, mais il n’ira pas dans votre poche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire