lundi 24 avril 2017

NOUS AVONS EVITE LE PIRE

Les Français on voté ! Ils ont voté comme des veaux (Général de Gaulle) mais le résultat et là, il faut l’accepter : vox populi, vox dei !
Une première constatation, on a évité le pire scénario qui hier était encore possible : l’élection du satrape stalinien, et de sa bande de  sinistres personnages qui l’entourent, sortis des diverses  mouvances trotskistes, des membres de l’actuel PCF en putréfaction (mais pas moins dangereux pour autant) et des affidés de même acabit.
Lisez cet article de « Libération », pour se faire une petite idée.
Et qui sont ses troupes :
-           ---des « activistes » tel que les « antifa » (mais fascistes de la pire espèce) connus pour des actions violentes, avec des armes de poing et autres outils meurtriers afin d’attaquer des policiers et des militants ou sympathisants de tout parti ou mouvement qui leur déplaît.
-          --- les « no borders » (crée et financé par le milliardaire américain Gearge Soros)  qui, comme le nom l’indique, militent pour l’abolition des frontières et la transformation du pays dans un énorme camp  de lumpenprolétariat.
-          --- les adeptes éphémères des « nuits debout » manipulés par le sinistre Frédéric Lordon et ses acolytes du « Monde Diplomatique » l’homme qui préfère, parmi d’autres,  la multiplication des attentats de Daesh à l’état d’urgence.
-          --- des anarchistes de tout bord, parme lequels les « zad –istes »
-          --- toute une nébuleuse « d’alter mondialistes » tarés
-         --les derniers avatars du Parti Communiste Français dont des maires qui font l’apologie des terroristes poussant l’outrecuidance jusqu’à faire « citoyens d’honneur » de la commune qu’ils dirigent.
-        
Et enfin des groupes de militants sortis des banlieues, formés et manipulés par des groupe comme le Parti des Indigènes de la République, les veritables racistess.
Il faut reconnaître que l’homme est un tribun de haute volée pour réussir un agrégat aussi disparaitre et entrainer des gens d’autres galaxies, des naïfs enthousiasmés par le déluge des promesses démagogiques ou d’autres attirés par le vote utile. Un tribun aussi fort, que même un torchon comme Minute le compare à  Jean Marie le Pen.  
Par ailleurs, quelques années auparavant, il se déclarait un grand admirateur du parti F N à l’époque de Jean Marie le Pen, comme il atteste cet article :
Voilà l’homme qui nous promet une « alliance  bolivarienne » avec Cuba et Venezuela, pays dont les dictateurs Castro et Chavez ont ruiné et fait subir aus populations les pires atrocités. Et il souhaite inclure aussi l’Iran des mollahs !
Quelle brochette...Quelle Belle perspective ! 
Pour citer un autre candidat, Melenchon nous promet Cuba sans soleil et Venezuela sans pétrole. Et j’ajoute : une république soviétique avec le même bonheur que pour les peuples qui ont connu les soviets.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire